Les solistes

 © Marco Borggreve

Philippe Graffin – Violon
Dès l’obtention de son premier prix au Conservatoire de Paris, Philippe Gra­n part aux Etats-Unis pour étudier avec le violoniste Josef Gingold, ancien élève d’Eugène Ysaÿe et à l’université de Bloomington(Indiana). En 1987, il s’installe aux Pays-Bas et tout en faisant des débuts remarqués avec l’orchestre de chambre de la radio dirigé par Ernest Bour, Philippe Gra­n se perfectionne avec les violonistes russes Philipp Hirschhorn et Wiktor Liberman. Lors d’un concours à Graz, Sir Yehudi Menuhin le distingue et l’invite à Londres a‑n d’enregistrer un disque avec le Royal Philharmonic Orchestra sous sa direction et d’animer des master classes dans son école. Depuis, Philippe Gra­n est accompagné par de nombreux orchestres dans le monde entier ; chambriste averti, il fonde le festival Consonances à Saint Nazaire, qu’il continue de diriger. Musicien éclectique, Philippe Gra­n fait redécouvrir par ses enregistrements ou ses concerts, des œuvres originales ou oubliées. Passionné et curieux de la musique de son temps, Philippe Gra­n crée nombre d’œuvres de compositeurs. Philippe Gra­ffin a aussi écrit un conte pour enfant, La fée cachée, pour violon et récitant, illustré par des extraits de pièces de Mozart, Paganini, Ravel et Kreisler.

Stéphanie de Failly – Violon
Stéphanie de Failly commence l’étude du violon à l’âge de 4 ans. En sa jeunesse, elle travaille entre autres avec Jean-Claude Kromenacker. Elle obtient le diplôme supérieur au Conservatoire royal de Mons dans la classe de Véronique Bogaerts.
Puis elle se perfectionne avec Hermann Krebbers (Amsterdam) et avec Carlo Van Neste. À partir de 1997, elle se consacre au violon baroque dans la classe de Sigiswald Kuijken à Bruxelles et au Centre de Musique Ancienne du Conservatoire de Genève auprès de Florence Malgoire où elle termine ses études en 2002. 

Depuis, elle a participé à de nombreux concerts avec des ensembles prestigieux comme les Les Arts Florissants (William Christie), Ensemble La Fenice (Jean Tubéry), La Grande Écurie et la Chambre du Roy (Jean-Claude Malgoire), La Cappella Mediterranea (Leonardo García Alarcón) ou le Ricercar Consort (Philippe Pierlot). Dès 2008, elle est régulièrement invitée par le Conservatoire royal de Liège pour diriger des projets d’initiation au répertoire baroque. Dans ce même but, elle collabore avec l’Orchestre symphonique de Mulhouse.

En 2001, Stéphanie de Failly crée son Ensemble Clematis, dont elle se partage la direction avec Leonardo García Alarcón.

Dejan Bogdanovich – Violon
Dejan Bogdanovich est un violoniste serbe né dans une famille d’artistes. Dès le plus jeune âge, il commence ses études à l’Académie des arts de l’université de Novi Sad, l’un des plus prestigieux centres culturels de Serbie.   Dès l’âge de 10 ans il se produit en concert et suit les cours à le S.Z.M.T. (école pour enfants particulièrement doués). Durant cette période, il remporte plusieurs fois le Prix National pour jeunes violonistes.  A 17 ans, il joue le concerto n°1 de Paganini et le concerto de F. Mendelssohn en Mi mineur avec l’Orchestre philharmonique de Dubrovnik. Il devient dès lors, soliste et joue avec des orchestres symphoniques et de chambre à Vienne, Prague, Venise, Moscou, Barcelone, Montréal, Odessa, Zagreb, Rome, Belgrade, Sarajevo, Kuhmo, pour citer seulement quelques un ….. Diplômé au concours international de Vienne, il remporte à 19 ans, le prix spécialpour l’exécution du concerto n°5 de Mozart, …. Depuis plusieurs années, il vit et enseigne en Italie (il alterne l’activité de soliste en étroite collaboration avec le fameux pianiste Gabriele Maria Vianello, avec lequel il s’est produit dans de nombreux concerts en Europe et en Italie.

 © Thierry Antablian

Christophe Giovaninetti – Violon
Après des études musicales en France, en Roumanie, et en Allemagne (notamment avec les membres du Quatuor Amadeus), il fait un passage à l’Orchestre de Paris (1983-1987), fonde en 1984 le Quatuor Ysaÿe puis en 1995 le Quatuor Elysée (il tient la place de 1er violon dans ces deux quatuors).
Ses partenaires en musique de chambre ont été Augustin Dumay, Shlomo Mintz, Maria Joao Pires, Jean Philippe Collard, Frank Braley, Michel Portal…

Yehudi Menuhin a dit de lui : « je dois à cet ange musicien une des plus pure émotion musicale de ma vie ».

Clément Holvoet – Alto
Alto principal en 2016 de l’European Union Youth Orchestra, jouant sous la direction de Vasily Petrenko, Vladimir Ashkenazy et Bernard Haitink, Clément Holvoet mène une activité musicale riche et diversi‑ée. Invité comme Rising Star et Jeune Talent dans de nombreux festivals de musique de chambre en Belgique et à l’étranger, il se produit aux côtés d’artistes reconnus comme David Cohen, Vladimir Mendelssohn, Marie Hallynck, Jérôme Pernoo ou encore Sergey Malov, Natalia Lomeiko et Thomas Carroll. Il s’est produit dans plus d’une vingtaine de pays à travers le monde, entre le Japon, l’Europe et les États-Unis. Il est membre fondateur du Trio Améthys, avec Camille Babut du Marès et Kacper Nowak, ainsi que du récent North Sea Ensemble, un quatuor européen. Diplômé du Conservatoire Royal de Mons et de l’Ecole Normale de Musique de Paris dans la classe de Pierre- Henri Xuereb avec Grande Distinction, il prend régulièrement part aux concerts de l’Orchestre Royal de Chambre de Wallonie et du BBC Scottish Symphony Orchestra.

Eric Mathot – Contrebasse
Après s’être intéressé à l’architecture, Éric Mathot tourne son attention vers la musique et réalise un cursus au Conservatoire royal de Mons duquel il sort diplômé en contrebasse et musique de chambre. En tant qu’instrumentiste, il intègre plusieurs formations telles que l’Orchestre mondial des Jeunesses Musicales (en), l’Orchestre de la RTBF ou l’Orchestre national de Belgique

Après ses premières collaborations, il s’oriente vers une carrière de travailleur indépendant où il acquiert une réputation dans l’interprétation du répertoire contemporain mais également baroque et classique sur instruments anciens. Parmi les nombreux ensembles prestigieux avec lesquels il eut l’occasion de se produire, nous pouvons citer, entre autres, les ensembles belges La Petite BandeIl Fondamento, le Ricercar ConsortLes AgrémensI Fiamminghi, l’Orchestre royal de chambre de WallonieMusiques NouvellesChamps d’ActionLa Cetra d’Orfeo, les ensembles français Les Musiciens du Louvre, l’Orchestre des Champs-Élysées et internationaux l’Ensemble Clematis, la Cappella Mediterranea ou encore la Beethoven Académie

Parallèlement à son métier d’instrumentiste, Éric Mathot s’intéresse également à la direction d’ensemble. Ceci l’amènera à diriger l’Orchestre symphonique de Cali (en) ainsi que la Beethoven Académie. Sa participation à ces nombreux ensemble aboutit à la création, avec le pianiste et claveciniste Guy Penson, du Titanic ensemble en 1996, septuor spécialisé dans la musique de salon, et du Tivoli Band en 2001, ensemble qu’il dirige dans le répertoire de la musique légère du début du XXe siècle. Enfin, il est nommé assistant en 2014 de l’ensemble nouvellement créé Millenium Orchestra du Centre d’Art Vocal et de Musique Ancienne (CAV&MAa)

Soucieux de transmettre l’expérience acquise dans son domaine de prédilection, il intègre également l’équipe professorale de l’Académie de musique Grétry ainsi que celle du Conservatoire royal de Liège comme titulaire du cours de contrebasse.